Accueil » 3 conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises

3 conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises

3 conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises - Lost in Transition

« Le monde d’après », c’est maintenant ! Le Covid-19 impacte le monde entier par l’ampleur de sa crise sanitaire, économique et écologique. Quelles sont les conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises ? RSE, transparence, résilience… Pourquoi, et surtout comment s’adapter au monde d’après ? Réponse en 3 points ⬇️

Conséquence #1 L’éthique des entreprises va être scrutée

Voilà déjà quelques années que l’éthique des entreprises est de plus en plus scrutée. Un exemple parmi d’autres : j’ai observé dans les évènements professionnels la montée du « shaming » anti-bouteilles en plastique (et c’est tant mieux).

C’est un fait, les individus ont l’oeil plus ouvert sur les pratiques qui impactent l’environnement, les territoires, les humains.

🦠 Le rapport avec la crise du coronavirus ?

Avec les mesures de confinement et la crise sanitaire, le comportement des entreprises a été scruté sous tous les angles. Quelques exemples non exhaustifs des prises de conscience ici et là :

  • 💼 des salariés subissent le télétravail forcé déguisé en chômage partiel (et ont ainsi découvert une part assez sombre de leur employeur)
  • 🌍 les citoyens ont observé les indicateurs environnementaux s’améliorer (à relativiser toutefois)
  • 👩🏻‍💻 les consommateurs prennent (j’espère ?) conscience qu’Amazon a une éthique toute…relative
  • 💨 les citadins respirent un air plus frais et ont entendu des chants d’oiseaux qu’ils avaient oubliés
  • 🧘🏾‍♂️ les enfants voient leurs parents (ceux qui peuvent se confiner) s’épanouir autrement que par leur travail (en faisant, par exemple, du pain au levain 🥖🤭)
  • 🧵 les couturières bénévoles s’indignent du sort réservé à leurs masques, après que la grande distribution ait annoncé en avoir des millions en stock
  • 🚮 les indépendants voient leurs gros clients annuler leur prestation sans prendre la peine de s’inquiéter pour le sort de leur carnet de commandes

Et aussi… Beaucoup ont eu du temps en plus. Le temps apporte parfois le recul nécessaire, et nous permet de prendre de nouvelles résolutions.

🥕 Pour preuve : les achats auprès de circuits-courts ont explosé. De là à dire que la relocalisation se met en marche, il n y a qu’un pas !

⌨️ À ce sujet, mon clavier n’a tout simplement pas accepté le mot « relocalisation » et le transforme automatiquement en « délocalisation ». On n’y est donc pas encore !

Ces enjeux multiples vont avoir des conséquences inévitables sur le modèle économique et l’éthique des entreprises.

Conséquence #2 Les partenaires économiques vont être plus exigeants

Ça, c’est l’effet boule de neige du point #1.

Déjà depuis 2017, les TPE et PME sont de plus en plus nombreuses à devoir se plier au fameux « devoir de vigilance ».

Quésaco ? Cette loi du 28 mars 2017 impose aux multinationales d’endosser la responsabilité des dommages causés par leurs activités sur toute la chaîne. Et donc, d’être tenues responsables si l’un de leur fournisseur ou prestataire provoque un dommage.

De fait, les grandes entreprises sont plus attentives et exigent des informations et des engagements de la part de leurs sous-traitants, fournisseurs ou filiales. J’évoquais cela dans mon article sur l’obligation de la RSE pour les TPE et PME.

Si les citoyens et les consommateurs se font plus vigilants sur l’éthique des entreprises, il en sera de même pour les partenaires, les fournisseurs, ou encore… les financeurs.

📝 On le voit déjà, les collectivités sont de plus en plus gourmandes en critères liés au développement durable. Une entreprise responsable aura plus de chances de remporter un appel d’offres face à un concurrent qui ignore son impact social et environnemental.

💸 Le même raisonnement s’applique du côté des investisseurs, et d’ailleurs l’ISR (investissement socialement responsable) est en plein boom depuis la crise du coronavirus.

Face à une triple crise comme celle que l’on vit en ce moment (sanitaire, écologique, économique), la confiance reposera sur les engagements et la mesure des impacts. Préparez vos indicateurs RSE, ils vont devenir indispensables !

Conséquence #3 Transparence et résilience seront les maîtres mots

À ce moment-là de l’article, vous vous dites : « Ok, on voit bien que les conséquences de la crise du coronavirus sont multiples pour les entreprises. Mais alors comment peuvent-elles s’adapter ?« 

Selon moi, deux enjeux seront au coeur des entreprises de demain :

  • la transparence
  • la résilience

La transparence en entreprise

La crise du coronavirus a éveillé le besoin d’éthique dans notre société.

Et, scoop, on ne peut pas se dire éthiquesans l’être. Certaines entreprises se permettent ce luxe. Mais croyez-moi : elles ne pourront plus le faire très très longtemps 😬.

La transparence d’une entreprise, c’est littéralement pouvoir lire au travers de ses activités. C’est permettre à ses clients, consommateurs, partenaires, d’agir en conscience. C’est aussi, et surtout, agir, puis en parler (plutôt que l’inverse).

Le véritable antidote à l’épidémie n’est pas le repli, mais la coopération

Yuval Noah Harari, Le Monde (5 avril 2020)

La nécessaire résilience

La résilience, elle aussi, fait beaucoup parler en ce moment.

La pérennité des entreprises dépend directement de leur capacité à rebondir dans un monde en crise. 😷

Mais que font-elles de plus que les autres, ces entreprises résiliantes ? De nombreux paramètres font la résilience. On peut citer : la protection sociale, les mesures de sécurité et santé au travail, ou encore les mesures sociales et managériales équitables (télétravail, garde d’enfants, etc.).

Jusqu’à preuve du contraire, les entreprises résiliantes ne sont pas forcément anti-performantes. Au contraire, elles anticipent tous les risques et les scénarios pour se doter d’une organisation fiable et humaine 🙌🏼

Bien sûr, nul n’est parfait. Il n’est jamais évident de passer du jour au lendemain au 100% télétravail, ou de réorganiser des effectifs réduits sur le terrain.

Mais il est toujours possible d’éviter les dégâts en élaborant des plans d’anticipation. Et en jouant la carte de la sincérité avec ses collaborateurs.

L’identification des risques fait partie d’une démarche RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Sur le plan social, savez-vous d’ailleurs que chaque entreprise employeuse doit fournir un DUER (Document Unique d’Évaluation des Risques) ? Souvent méconnu, c’est un outil simple à mettre en place, et qui peut se faire de manière collaborative avec ses salariés.

En résumé, quelles conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises ?

Alors pour conclure, le monde de l’entreprise va faire face à de multiples changements :

  • des individus plus exigeants en matière d’éthique et de responsabilité sociale et environnementale
  • un besoin accru d’anticiper de prochaines crises sanitaires, économiques et écologiques en identifiant les risques
  • la nécessité de la jouer collaboratif et transparent

Il est encore trop tôt pour analyser ces comportements et en tirer des conclusions à grande échelle. Mais il semble assez évident que le coronavirus a et aura de lourdes conséquences sur l’éthique des entreprises. Et la RSE deviendra une nécessité.

Ces dernières ne pourront pas reprendre le « business as usual » comme si rien ne s’était passé. Les pratiques responsables d’une entreprise ne sont pas là pour décorer : elles assurent leur « marque employeur », et elles sécurisent leur avenir économique.

Et bien sûr, elles améliorent l’impact social et environnemental de l’entreprise.

Et après tout, dans un monde en crise, le plus important est peut-être d’éviter la prochaine… 🤞🏼

Vous pouvez démarrer par des sensibilisations et des actions participatives, en interne et en externe.

L’objectif ? Mieux connaître les attentes de ses salariés, de ses consommateurs, clients, et partenaires. Et ainsi dérouler un plan d’action en conséquence.

Je peux vous y aider, n’hésitez pas à me contacter !

4 commentaires sur “3 conséquences du coronavirus sur l’éthique des entreprises”

  1. Retour de ping : Votre démarche RSE est-elle rentable ? | Lost in Transition

  2. Très bon article. Je pense que le coronavirus n’a fait qu’accélérer la nécessité pour de nombreuses entreprises d’intégrer l’éthique au coeur de leur entreprise et non plus comme un élément extérieur à prendre en compte.
    Beaucoup de jeunes entreprises se construisent en faisant de la durabilité une valeur fondatrice et je de plus en plus d’ETI et de grands groupes s’y mettent également.
    Quant à la transparence…coup de com’ ou réelle envie d’être vraiment transparent avec les consommateurs…j’hésite encore !
    Dans tous les cas je pense que nous allons dans la bonne direction, il faut juste y aller rapidement…

  3. Retour de ping : Black Lives Matter : une priorité pour la RSE des entreprises ?

Laisser un commentaire