Les sites d’info américains rivalisent d’imagination pour couvrir la présidence Trump. Voici quelques uns des meilleurs formats éditoriaux croisés ces derniers jours.

Le cap est passé. L’administration Trump a fêté ses 100 premiers jours et la presse américaine, plus que jamais attentive à son rôle de contre-pouvoir, n’a pas manqué de couvrir cet événement symbolique.

Comme attendu, les médias ont soigné leur narration en mobilisant notamment des formats journalistiques à la mode sur le Web (fact-checking, courtes vidéos sous-titrées) et des angles intéressants mais relativement convenus (« les 100 premiers jours de Trump en tweets », « le baromètre des promesses de Trump », « les gagnants et les perdants de la présidence de Trump »…).

Si ces infos sont évidemment précieuses et souvent bien exécutées, certains médias ont aussi témoigné d’une vraie créativité éditoriale. Qu’il s’agisse de formats innovants sur la forme ou bien de simples angles inédits, voici quelques idées neuves piochées parmi les grands sites d’info américains.

Le meilleur format « tout-en-un »

Trump's 100 days in The Guardian

Parmi les bilans qui sortent du lot, The Guardian a sans doute trouvé le format le plus synthétique et accessible, avec des graphiques et des chronologies qui s’actualisent au scroll. Et ça fonctionne particulièrement bien sur mobile.

Les meilleurs formats « comparatifs »

Le New York Times propose une chronologie quotidienne de ses gros titres sur Trump en les comparant à ceux d’Obama et Bush : c’est éloquent malgré le manque de visuels. De son côté, CNN décrypte la perception internationale de Trump pays par pays (on notera la bonne idée de répéter le menu de navigation à chaque item, très pratique pour ne pas casser le rythme de lecture).

Les meilleurs formats « sur le terrain »

Depuis le choc de l’élection, la quasi-totalité des médias ont mis un point d’honneur à se rapprocher du terrain. Parmi les bons exemples, on trouve une série d’articles à la rencontre des Américains chez The Guardian (avec un bel effort de branding), ou des interviews vidéo chez CNN.

La volonté de resserrer le lien avec les lecteurs donne également lieu à quelques belles réussites : le New York Times publie ainsi quelques dizaines de commentaires (nominatifs) de lecteurs expliquant comment la présidence Trump a changé leur vie. Dans la même veine, le Washington Post utilise un format plus interactif jouant autour des mots les plus cités. Dans un élan de transparence, le NYT offre aussi une perspective inédite en regroupant les meilleures anecdotes de ses reporters à la Maison Blanche.

Les meilleurs formats « décalés »

Dans un registre plus décalé, Politico s’illustre en proposant un classement alternatif des 100 jours, du plus palpitant au plus monotone (+1 pour l’analogie caustique avec les séries TV). Le Guardian assume totalement l’humour avec les meilleurs memes glanés sur les réseaux sociaux. Plus poétique, BuzzFeed donne la parole à 10 écrivains chargés de résumer leur pensée en 100 mots. Enfin, Mashable ose un quiz sarcastique sur le mode « Saurez-vous distinguer le vrai du faux parmi ces anecdotes des 100 jours ? ».

Et le reste…

Pour finir, difficile de faire l’impasse sur le fact-checking, un exercice auquel s’adonnent quasiment tous les médias. Le Washington Post sort globalement du lot avec un décryptage presque exhaustif des déclarations de Trump (pratique à explorer, malgré une présentation un peu assommante), un suivi très clair des promesses de campagne, et un bilan des efforts anti-Obama de la présidence Trump. On remarque aussi la bonne idée de Vox, qui a annoté le discours de politique générale prononcé par Trump en octobre 2016. Encore plus impactant, Politifact a carrément gribouillé au feutre rouge un tract officiel qui listait ses engagements.

Trump 100 days in Washington Post and Politifact

A gauche, le suivi des mesures anti-Obama de Trump par le Washington Post. A droite, le tract de campagne annoté par Politifact.

Et comme souvent, on peut dire que le New York Times décroche la palme de la qualité éditoriale. On y retrouve une grande variété d’angles, souvent inédits et exécutés de façon simple et lisible. Quelques autres morceaux choisis : une analyse très claire des principales politiques publiques impactées lors de ces 100 jours, un catalogue des tweets du président, et un quiz simple mais efficace pour tester notre suivi de l’actu. Un seul faux pas : la navigation reste peu aisée dans les longs formats du Times, où l’on se retrouve souvent à scroller sans repère…

Evidemment, cette liste est loin d’être exhaustive. Pour toute suggestion, la conversation continue sur Twitter ou dans les commentaires ci-dessous !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *